Les Barrages

L’AMENAGEMENT DE DONZERE-MONDRAGON a été inauguré le 25 octobre 1952 par le président de la république Vincent  AURIOL .

     Les travaux effectués sur le Rhône ont duré 5 ans, et avaient 3 objectifs :

  • Produire de l’électricité
  • Améliorer la navigation sur le Rhône
  • Irriguer les terres de la région

Pour cela un canal de dérivation du fleuve a été construit entre Donzère et Mondragon, deux communes distantes de 28 km. Sur ce canal, l’usine électrique André Blondel et une écluse ont été construites à Bollène (chute d’eau de 22 mètres, 6 groupes de 50 000 kW donnent 2 milliard de kw par an) . Le tronçon Donzère-Bollène est le canal d’amenée long de 17 km, large de 145 m, profond de 10,30 m. Le tronçon Bolléne- Mondragon est le canal de fuite, il mesure 11 km, 125 m de large, sa profondeur varie de 11 à 17 m, et communique librement avec le Rhône .

Principe général
Adaptation
Bolléne
Ecluse
Turbine

     Pendant ces travaux, trois barrages ont été construits sur la commune de Donzère .

Le BARRAGE de RETENUE sur le Rhône a pour but de créer une réserve d’eau importante en amont de l’entrée du canal, en relevant le plan d’eau de 5 métres. Ainsi ce sont 1530 m3/s qui s’engouffrent dans le canal afin d’alimenter les turbines de l’usine de Bollène. Ce barrage, qui se situe à 1500m en aval du pont de Robinet, comprend 6 passes équipées de vannes. La passe côté rive gauche est navigable (en effet, les concepteurs s’étaient gardé la possibilité, en cas d’incident important, de fermer l’entrée du canal et de rendre le Rhône à la navigation). Elle mesure 45m de largeur, les 5 autres 31,50m . Ceci implique que le Rhône reste une voie navigable même dans ce tronçon, donc «domaine public fluvial ». Une échelle à poissons, située en aval du barrage côté rive gauche, permet aux poissons de remonter le fleuve.

Principe
Construction
Vanne
Réalisation
Aval
Amont
Passe à poissons

Les BARRAGES de GARDE, construits à l’entrée du canal. Au moment de la construction, deux « passes » ont été aménagées. L’une dite « usinière », étroite et profonde, où passaient les 2/3 de l’eau. Elle est protégée par un barrage bas au-dessus de l’eau muni de 3 vannes de 24m. L’autre « navigable » large et peu profonde (une dénivellation entre le Rhône et le canal empêche les alluvions importantes d’entrer dans le canal) est protégée par un barrage muni de 2 vannes de 45m. Depuis 1986, une troisième passe a été creusée. Elle vise à modifier la vitesse, la pente (trop importante) et le tirant d’eau (trop faible). Seuls les convois de commerce l’empruntent, elle est interdite à la navigation de plaisance. Ces passes se rejoignent ensuite en aval des barrages pour former le canal. 

Sur la commune, l’aménagement du canal a permis :

La construction de deux cités constituées de maisons (chalets) destinées à loger les ouvriers qui ont participé aux travaux : la cité 1 maintenant appelée « quartier des roches » et la cité 2 maintenant appelée « quartier des chênes ». Donzère a connu un afflux important de population nécessitant la construction du groupe scolaire André Jullien. Petite anecdote : ces chalets avaient « l’eau courante », alors que les maisons du village n’ont pu en bénéficier qu’en 1956 ! (D’autres cités ont été construites sur les communes de Saint-Montan, Saint-Paul-Trois-Châteaux et Bollène).

Les cultures et productions agricoles autour du Rhône : Céréales et amandiers (coté Ardèche), kiwis, pommiers, pêchers et abricotiers (coté Drôme).

La création de la réserve d’oiseaux en 1954. Voie de passage très fréquentée par les oiseaux migrateurs, cette réserve joue un rôle important pour les oiseaux d’eau qui y trouvent la tranquillité. Il est possible d’observer différentes sortes de canards, des foulques, grands cormorans, hérons cendrés, aigrettes, mouettes rieuses, poules d’eau

Amandes
Kiwis
Pommes
Abricots
Réserves naturelles

Une étude des poissons du Rhône faite lors du passage dans l’échelle à poissons en 1988. Elle révèle la présence de gardons, brèmes, anguilles, chevesnes, barbeaux, aloses, carpes, sandres, ablettes, tanches et perches. Et maintenant, le silure-glane qui peut devenir énorme.